COVID-19

14ème jour de confinement.

Je rêve de métro aux heures de pointe, celui de Tokyo où les employés – avec des masques et des gants – entassent les passagers dans les rames. Je rêve de sentir un parapluie qui s’enfonce dans mes côtes, de respirer l’haleine de mon voisin, de me bagarrer pour la dernière place libre, de sentir des odeurs de dessous de bras, les odeurs de mille aisselles rassemblées dans une pièce trop petite, une rave party gigantesque où les danseurs se cognent et se bousculent.

Poursuivre la lecture de « COVID-19 »

Chapelle

A l’entrée de ma rue, une chapelle reste éclairée tout le nuit. Elle est juste assez grande pour héberger une statue de Marie et une jeune suppliante. Quelques fleurs au pied de Marie, quelques autres près de la Soubirou. La chapelle est repeinte de frais. Pas une tache de rouille ne ternit la porte vitrée et grillagée qui en interdit l’accès. Dans les fleurs, la photo d’un homme, encore jeune.

Poursuivre la lecture de « Chapelle »