COVID-19

14ème jour de confinement.

Je rêve de métro aux heures de pointe, celui de Tokyo où les employés – avec des masques et des gants – entassent les passagers dans les rames. Je rêve de sentir un parapluie qui s’enfonce dans mes côtes, de respirer l’haleine de mon voisin, de me bagarrer pour la dernière place libre, de sentir des odeurs de dessous de bras, les odeurs de mille aisselles rassemblées dans une pièce trop petite, une rave party gigantesque où les danseurs se cognent et se bousculent.

Envie d’être un poulet de batterie, un espace de vie grand comme un boîte à chaussures d’enfant, 10.000 frères poulets dans un rayon de 50m ; un buffle africain dans la savane, tout le troupeau flanc contre flanc pour se tenir chaud, dans le froid du matin, la vapeur qui sort de mille naseaux;une abeille dans la ruche, un hareng dans un banc, une sardine dans sa boîte.

Envie de sentir l’homme, le vestiaire des sports, les transpirations, d’être serré dans un sauna en plein hiver, d’une méditation tantrique, un amas de corps, orgiaque et sensuel.

Envie d’un concert rock, 10,000 personnes encaquées contre la scène pour toucher leur idole, et 90.000 autres derrière qui hurlent.

Envie d’être bloqué dans l’ascenseur avec 10 collègues qui toussent et reniflent.

Envie de mêlée de rugby, de joueurs de foot après un but.

Envie d’une manifestation géante, 500.000 personnes pour le climat, la rue de la Loi noire de monde, la marée qui emporte le Berlaymont comme un fétu de paille.

Envie d’une bousculade à l’entrée d’un avion, quand les places ne sont pas numérotées ; envie du début des soldes, d’une ruée sur le PQ avant le confinement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s