Haïkus – janvier 2020

pas de carie!
trois instruments dans ma bouche
j’en reste sans voix

ballet des limousines –
de l’autre côté
ronde des sentinelles

chair fraîche
vieilles peaux –
étal du boucher

chairs molles
empilées –
étal du poissonnier

tentacules
emmêlés –
étal du poissonnier

odeurs de la mer
et de poulets rôtis –
marché du dimanche

porte mal huilée –
les premières notes
de Summertime

de main en main –
payement
en nature

balade à vélo –
sur la borne kilométrique
un bouquet de fleurs

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s