Haïkus – juillet 2019

une seule brosse à dents –
mon gobelet
déséquilibré

gueule de bois –
canons de rouge
enrayés

si haut le mur –
l’autre côté
inconnu

discussion enflammée –
les lentilles
ont brûlé

train bondé –
tous lorgnent
le sac sur la banquette

train bondé –
l’enfant me tire dessus
avec les doigts

au bout du quai –
la fumée
d’une cigarette

jeune chinois –
lui aussi
avec de l’acné

Pause déjeuner
une table, deux personnes
trois ordinateurs

vague de chaleur –
le soleil dans la vitre
déjà de trop

samedi matin –
le grand canyon
du corps adoré

deux copines
deux cents mots par minutes –
sans compter les rires

sur son sac
chameau n°5 –
peut-être une emmerdeuse de luxe ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s