Mon premier recueil!

Mon premier recueil de haïku, en exemplaire unique (pour l’instant)! En fait, un livre drapeau,suivant l’idée de Hedi Kyle (« L’art du pliage« , publié chez Pyramid), reprise par Alisa Golden dans « 100 modèles de reliure créative » publié chez Eyrolles. Sur les drapeaux, 50 de mes haïkus.

Résonances

Confidence, outrecuidance, émergence, expérience ou truculence ?

Je range un peu mes fichiers, et je tombe sur un vieux texte de 2008, que voici un peu remanié. Amusant…

Résonances
nos cœurs dansent
c’est intense
ni méfiance
ni défiance
mais… élégance

Poursuivre la lecture de « Résonances »

J’avance

J’avance.

J’avance dans un couloir. Je ne sais plus depuis quand, mais j’avance. Les murs blancs et lisses, aucune aspérité, aucun repère. A l’infini. Le plafond, très haut. Pas de fenêtre. Je ne sais pas où je suis. Je ne sais pas où j’en suis. J’avance.

Poursuivre la lecture de « J’avance »

Distanciation sociale, sus au virus!

Distanciation sociale, saucissonnage sociétal salutaire et exercice de diction. Sceptiques, certains salissent la sagesse de la science. Sera-t-il sorti au solstice, ce virus, cette salissure ? Si ces sans-souci assassinent sans sourciller les sacrifices sollicités, satisfaire à ce scénario serait hallucinant. Sûr, si la sérénissime Sophie* susurre souvent ses discours saisissants et suscite ces sarcasmes, ce serait sensationnel. La résistance à la sagesse surgirait, se renforcerait, s’en serait fait de la persévérance sus au virus.

Poursuivre la lecture de « Distanciation sociale, sus au virus! »

COVID-19

14ème jour de confinement.

Je rêve de métro aux heures de pointe, celui de Tokyo où les employés – avec des masques et des gants – entassent les passagers dans les rames. Je rêve de sentir un parapluie qui s’enfonce dans mes côtes, de respirer l’haleine de mon voisin, de me bagarrer pour la dernière place libre, de sentir des odeurs de dessous de bras, les odeurs de mille aisselles rassemblées dans une pièce trop petite, une rave party gigantesque où les danseurs se cognent et se bousculent.

Poursuivre la lecture de « COVID-19 »