Haïkus – janvier 2021

barre de chocolat
toujours
trop petite

préparation du repas
jamais assez de place
dans une cuisine

dans le miroir –
la moustache
de dentifrice

déménagement
sur l’escalier un guépard
en céramique

épidémie
chaises éparses dans l’église
toujours vide

maman, papa
cocola – les premiers mots
du bambin

nuit profonde
grincement de l’armoire
aux chocolats

Gare du Midi
chaque matin l’odeur
de l’usine Côte d’or

arrière grand-mère
une poussette vide
comme rollator

soleil de plomb
aucune ombre
au milieu du champ

soleil de plomb
encore cent pas
jusqu’à la prochaine dune

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s