Haïkus de février

Matin de givre –
Même les chevaux de frise
Sont à l’abri

(Les chevaux de frise sont des barricades mobiles et repliables utilisées par la police. J’ai voulu en photographier aujourd’hui – le dimanche 19 mars – dans le quartier de mon bureau, où ils pullulent depuis plus d’un an. Et voilà que soudain ils ont tous disparus. Bizarre…) (ils sont revenus le 26 avril.)

Rétroviseurs verts pomme
la poubelle juste à côté
assortie

Tendance fluo
le rétro de la Mini –
et la veste de l’éboueur

La camionnette – Tuut tuut
écartez-vous les pigeons !
passante attendrie

Samedi shopping
20 % de réduction
Aussi pour le mendiant

Crachin continu –
Le mendiant assis sur son seau
absent aujourd’hui

Samedi shopping –
Près du marchand de prophète
Mendiant à genoux

Saint-Valentin –
Bouquet chamarré
Dans une poubelle

Saint-Valentin –
Bouquet emballé
Dans un sac poubelle

Souche moussue
Février, et déjà
Rejet bourgeonnant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s