Dans un café

Quelquefois, à court d’énergie ou de motivation,
Je sors prendre un café, peut-être même un gâteau,
Au ‘Prélude’ ou au ‘Pain quotidien’, bref, au bar du coin.

Vaine espérance que, là-bas, les mots viendront
Plus facilement concrétiser l’inspiration, l’émotion.

Puis, le brouhaha,
L’enfant, son pain au chocolat,
Le père qui sort ‘Libé’,
La conversation d’à côté,
Le couple qui s’embrasse,
Les serveuses qui passent.

A ça, je suis attentif,
Plutôt qu’aux mots de mes idées.
Pas une phrase de plus !
Mais une conviction
J’écrirai bien mieux
A la maison.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s